Un rallye mixte facile, convivial, plaisant, de découverte du canal de l’Orne et de nouvelles rencontres au sein du club, notamment entre les plaisanciers voile et moteur…

Cinq bateaux se sont inscrits : 3 voiliers (le Bavaria de 31′ TRIO de Jean-Yves, le FIRST 31 MAR Y SEL de Yves et le Requin IZENAH III du président, Michel) et deux vedettes (l’ACM 1155 ECCOLA de Vittorio et l’ACM955 ZEUS IV de Régis). Malheureusement, MAR Y SEL et ECCOLA ont connu une avarie au départ et n’ont finalement pas pu partir. Mais leurs équipages ont rejoint la flottille par la terre pour l’apéritif du soir et le dîner. 

Petit temps pour rejoindre Ouistreham ; les deux voiliers ont du s’aider du moteur. Passage de l’écluse sans souci… à part un virement intempestif du Requin dans le sas, qui s’est retrouvé de travers sans pouvoir corriger avec son petit moteur. ZEUS IV a pu facilement le tirer de ce mauvais pas. Un premier exemple de l’intérêt de naviguer de concert avec une vedette…

Déjeuner au ponton visiteur de Ouistreham. Le petit groupe arrive au pont de Bénouville une heure avant l’ouverture. Le vent s’est levé et IZENAH III passe le temps en tirant des bords dans le canal.

La troupe reprend sa marche à petite vitesse. On apprécie les bords du canal, la navigation calme à travers la campagne, quelques belles demeures cachées par les arbres. Les vélos et les avironneurs nous dépassent et nous saluent gentiment.

Une fois passé le pont de Bénouville, le pont de Colombelles s’ouvre dès notre arrivée. Suit la traversée de la zone portuaire industrielle, et l’ouverture synchrone également du dernier pont dit de la fonderie. Les responsables du port, alertés de notre venue, nous attendent et nous aident à nous amarrer au ponton visiteurs. 

 Le cocktail sur le ponton réunit tous les inscrits arrivés par la mer ou par la terre, ainsi que les équipages des autres bateaux du ponton visiteur, conviés pour l’occasion. On partage vaisselle, boisson et victuaille. L’occasion de nouvelles rencontres et d’échanges conviviaux.

A 20h30, les équipages se dirigent vers le restaurant El Olivo. Dîner très amical, de bonne qualité et servi sans attente. Retour aux bateaux, ou à Port Guillaume par la route pour certains.

Le dimanche matin, ouverture du pont de la fonderie à 8h45. Trajet en flottille jusqu’à Ouistreham. Les ponts de Colombelles et de Bénouville s’ouvrent de façon quasi synchrone à l’arrivée de la troupe. 

L’écluse est encore ouverte à l’arrivée à Ouistreham. TRIO décide de rentrer directement, ZEUS IV et IZENAH III font escale au port de plaisance pour déjeuner. Retour des deux bateaux dans l’après midi, en échangeant leurs équipiers : Frank revient à la barre du Requin et Didier à bord de la vedette.

Un rallye très réussi selon tous les participants, qui invite à en organiser d’autres au plus vite. On retiendra :

  • Les nouveaux membres inscrits pour l’occasion, tout comme ceux du dernier rallye Port Guillaume – Le Havre, plébiscitent ces sorties conviviales en flottille et attendent que la SRD en organise d’autres au plus vite (message reçu ;-)),
  • Le mélange hétéroclite de bateaux ne gène pas pour ces rallyes-promenade, au contraire. L’occasion de rencontres nouvelles, d’expériences partagées et d’entraide en cas de souci,
  • Aller à Caen de Port Guillaume est un voyage facile et plaisant. En respectant les horaires de départ et en naviguant à 5 nœuds sur le canal, les 3 ponts s’ouvrent de façon presque synchrone, avec peu d’attente en tous cas. Le trajet Caen-Ouistreham ne prend alors qu’une heure et demie.  

ML

 

INSCRIVEZ-VOUS !

Pour recevoir régulièrement des nouvelles du club.

En renseignant votre adresse mail, vous acceptez notre politique de confdientialité des données personnelles.

Votre inscription a bien été enregistrée, merci !